CONFÉRENCE PLÉNIÈRE PRÉSENTÉE PAR DOMINIQUE LHUILIER

Dominique LHUILIERDominique Lhuilier est professeure émérite au centre de recherche sur le travail et le développement (CNAM), Paris. Elle est directrice de la collection Clinique du travail (avec Y. Clot). Ses travaux de recherche portent essentiellement sur la problématique santé et travail.

Aprés des études de psychologie clinique à l'université de Paris X, elle a travaillé comme psychologue dans la Police Nationale, puis dans l'industrie nucléaire, dans l'Administration pénitentiaire. Assistante à l'université de Paris 5, elle a ensuite été maitre de conférences à l'université de Paris 7, puis professeure des Universités à l'université de Rouen et enfin au Cnam depuis 2011.

Ses travaux de recherche, réalisés dans différents secteurs professionnels, portent sur les processus psychiques engagés dans et par le travail en fonction des différents modes de relation au travail et à l'organisation, des ressources mobilisées dans l’activité, mais aussi les épreuves rencontrées, les procédures défensives mises en œuvre pour faire face aux contraintes psychiques du travail, les dynamiques individuelles et collectives de subversion de ces contraintes. L’analyse des activités, ses contraintes et ses ressources, éclaire les processus de développement – empêchement de l’action individuelle et collective, et leurs incidences sur la santé somatique et psychique.

BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE

Ouvrages

  • Lhuilier D. et Waser A.M. (2016), Que font les dix millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique, Toulouse, Eres.

  • Lhuilier D. (2014) (s/dir), Qualité du travail, qualité au travail, Toulouse, Octarés

  • Lhuilier D. (2012), Vulnérabilités au travail : introduction à l’oeuvre de Cl. Veil, Toulouse, Eres.
  • Lhuilier D., Bellenchombre P. Canino R., Frize N., (2009), Le travail incarcéré, Paris, Syllepse.

  • Lhuilier D. (2006), Cliniques du travail, Toulouse, Eres.

  • Lhuilier D. (2002), Placardisés : des exclus dans l’entreprise, Paris, Le Seuil.