CASTETS-FONTAINE Benjamin, Université de Franche-Comté - Laboratoire C3S (EA 4660)

 

Titre : Maux et vulnérabilités de professeurs du second degré au sein du système éducatif français

Mots clés : désengagement ; vulnérabilité ; déviance ; maux du travail ; enseignant

Résumé : Objectivement peu fatiguant, le métier de professeur est subjectivement épuisant (Dubet, 2002). Celui-ci, de la même manière que le travail en général, devient moins une affaire de spécialités que de compétences (Hérault, 1997). Sans se départir d’une littérature sociologique abondante sur le malaise enseignant, nous proposons, ici, une recherche originale dont l’enquête de terrain s’est déroulée entre novembre 2013 et février 2015. En partant, tout particulièrement, d’un dispositif rectoral d’aide aux professeurs en difficultés, le mal-être enseignant a pu être appréhendé au prisme des représentations de divers acteurs institutionnels de l’éducation nationale (IA-IPR, Enseignants du second degré, chargé de mission du rectorat...). L’usage de différentes méthodes d’enquêtes (entretiens compréhensifs (dont 21 réalisés auprès d’enseignants en difficulté), dépouillement de 82 archives rectorales et 2 observations de journée de formation) a permis de trianguler le terrain de la recherche et de dessiner un tableau pluridimensionnel de la difficulté enseignante. Celle-ci apparaît comme processuelle, au carrefour de (f)acteurs individuels et organisationnels (Crozier & Friedberg, 1977), de socialisations familiale et professionnelle, de logiques rationnelle et émotionnelle. En outre, elle résulte d’un mécanisme de désignation, consignation (similaire à l’analyse de la déviance chez Cicourel (Ogien, 2012)) qui finit par produire de la résignation voire du décrochage professionnel. Elle relève, au total, d’une « carrière » où l’engagement dans le métier semble être supplanté par le désengagement. Les enseignants tiraillés entre mission et démission, vocation et déception, etc., apparaissent comme s’éloigner toujours un peu plus du métier. Si le malaise enseignant est une vieille antienne, il convient de prendre en compte le fait que celui-ci est étroitement lié au phénomène de "désinstitutionnalisation" et plus spécifiquement au monde du travail et des organisations d’aujourd’hui.

Bibliographie indicative :

Castets-Fontaine B., Tuaillon Demésy A., Ferréol G., 2019, « Maux et mots d’enseignants du second degré : carrières désenchantées et itinéraires contrariés », Déviance et société, n°2, p. 159-188.

Crozier M., Friedberg E., 1977, L’acteur et le système, les contraintes de l’action collective, Paris, Seuil.

Dubet F., 2002, Le déclin de l’institution, Paris, Seuil.

Hérault B., 1997, « Les travailleurs et leurs qualifications : de la spécialité à la compétence », Sociologie Santé, 17, p. 73-103.

Ogien A., 2012, Sociologie de la déviance, Paris, PUF.