MEZIANI Martial, Cergy Paris Université - EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages)

CADET Lucile, Cergy Paris Université - EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages)

Titre : Certitudes institutionnelles et vulnérabilités professionnelles. Prendre en compte les besoins éducatifs doublement particuliers d’élèves allophones porteurs de handicaps

Mots clés : professionnalité ; autonomie ; handicap ; allophonie ; besoins éducatifs particuliers

Résumé : Cette proposition de communication s’inscrit dans le cadre d’une recherche qui s’intéresse à un dispositif particulier, créé en 2016 en région parisienne, nommé UPE2A-ULIS, accueillant au collège des élèves à besoin éducatifs doublement particuliers : allophones et en situation de handicap. A partir d’une exploration ethnographique du dispositif, elle se concentre plus particulièrement sur le travail des professionnels dits de terrain et intermédiaires chargés de la mise en œuvre du dispositif et de l’enseignement et de l’accompagnement des élèves qui y sont accueillis. Le suivi de ce dispositif s’est étalé sur deux ans et s’appuie sur 12 entretiens auprès de l’ensemble des professionnels étant intervenus auprès des élèves ou dans le cadre de leur orientation. Cette communication se concentre plus particulièrement sur l’analyse des entretiens semi-directifs réalisés auprès, d’une part, des AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) et de l’enseignante de français qui interviennent auprès des élèves et, d’autre part, auprès des cadres intermédiaires qui organisent administrativement le dispositif. Elle aura pour objectif de montrer que si les élèves accueillis dans le cadre de l’UPE2A ULIS sont perçus comme vulnérables, de par un double étiquetage du point de vue institutionnel, les professionnels intervenant directement auprès de ces élèves ont vu croître un important sentiment d’incertitude lié à la difficulté de se saisir de compétences professionnelles spécifiques relevant de l’enseignement et de l’apprentissage du français en tant que langue étrangère ou seconde et du handicap en tant que particularité scolaire et non seulement physique. Cette double approche des besoins éducatifs particuliers tend à affaiblir leur autonomie et à produire un sentiment de vulnérabilité face aux injonctions hiérarchiques. Ainsi, l’objectif de la présentation sera de montrer en quoi, pourquoi et comment, au lieu de voir un accroissement ou une diversification des compétences professionnelles chez les acteurs de terrain, c’est un fort sentiment de perte de compétences qui s’est développé en particulier chez les professionnels agissant directement auprès des élèves, donnant lieu à des relations hiérarchiques tendues et excluantes vis-à-vis des cadres intermédiaires. En ce sens, cette communication s’inscrit dans une réflexion autour des nouvelles professionnalités à l’œuvre actuellement dans l’Ecole française contemporaine qui vit des reconfigurations institutionnelles, donnant lieu à l’établissement de nouvelles frontières dans le travail enseignant et à une baisse de la liberté d’action d’un certain nombre d’acteurs de terrain.