PIERRE Amélie, Université de Namur - Institut Transitions

Titre : De la vulnérabilité des personnes, du travail, de l’entreprise : une situation d’interdépendance et d’indétermination en entreprise de travail adapté

Mots clés : entreprise de travail adapté ; inclusion ; handicap

Résumé : Cette proposition porte sur une recherche qualitative en cours en Belgique francophone, le projet « parcours de vie, travail et handicap » mené en entreprises de travail adapté (E.T.A.).  Les données sont collectées depuis mars 2020 par le biais d’observations directes et participantes ainsi que d’entretiens libres et semi-structurés avec des travailleurs des différents postes dont une majorité de travailleurs en situation de handicap.   Les entreprises de travail adapté (E.T.A.) ont pour objectif de créer des conditions rendant possible l’exercice d’une activité productive par des personnes en situation de handicap. Au sein de ces entreprises, l’enjeu se prête à divers modes d’organisation dans un contexte d’évolution des politiques sociales et des secteurs de production concernés. Les E.T.A. se trouvent dans une situation complexe qui articule intimement monde civique et industriel (Boltanski et Thévenot, 1991). L’inclusion, l’adaptation des postes et des horaires, la personnalisation des relations et des attentes doivent se marier aux calculs des coûts, au respect des délais, à une productivité jugée adéquate, à la classification du personnel. Comment se joue la productivité adaptée ou l’adaptation productive ? Quelles stratégies sont déployées par les agents de ces réseaux pour faire acte et rendre compte de cet oxymore ? Comment les divers employés, le travail et l’entreprise s’en trouvent-ils affectés et/ou vulnérabilisés ?   La vulnérabilité, la fragilité, entendue comme potentialité commune à tout être humain, semble exiger un tact et un souci éthique de toutes parts (Hennion et Monnin, 2020). Les préoccupations envers la fragilité se trouvent constamment remises en jeu, tant par le chercheur au cours de l’enquête que par l’ensemble des acteurs qui composent le réseau de l’entreprise. Ainsi, la difficulté éprouvée par chacun pour faire face à la vulnérabilité montre combien celle-ci se joue dans l’indétermination, au sens pragmatique du terme. 

Bibliographie indicative :

Blanc A., 2008, Les travailleurs handicapés vieillissants, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble.

Boltanski L. et Thévenot L., 1991, De la justification : Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard.

Hennion A. et Monnin A., 2020, « Du pragmatisme au méliorisme radical : enquêter dans un monde ouvert, prendre acte de ses fragilités, considérer la possibilité des catastrophes », SociologieS [En ligne], Dossiers, Du pragmatisme au méliorisme radical, mis en ligne le 20 mai 2020, consulté le 27 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/13931.

Stiker H., 2006, « Les personnes en situation de handicap dans l'entreprise », Reliance, no 19 (1), p. 34-41.