ROQUES Bastien, Université Bordeaux Montaigne - Celfa/CLARE EA 4593

Titre : Les vulnérabilités de l’emploi dans le discours patronal

Mots clés : discours patronal ; entreprise ; langage, organisations patronales ; pragmatique sociologique

Résumé : Conformément à l’appel à communication qui invite à réfléchir sur le thème des vulnérabilités au travail dans une perspective pluridisciplinaire, nous proposons de réfléchir sur le deuxième axe énoncé, traitant de la vulnérabilité de l’emploi, en focalisant notre attention sur les discours de représentants patronaux –CPME et MEDEF- quant à ce thème de 2007 à aujourd’hui -2007 étant l’année de la signature du traité de Lisbonne qui réglemente les politiques économiques des pays membres de l’Union Européenne. Nous ambitionnons d’analyser un corpus constitué d’interventions médiatiques des représentants patronaux. Ces interventions sont issues de la presse écrite, prennent la forme d’entretiens directifs ou de propos rapportés lors de discours publics et relèvent de la même formation discursive. La notion foucaldienne de formation discursive permet la mise en perspective des discours évoqués comme liés les uns aux autres et donc analysable comme telle. L’ancrage pluridisciplinaire de la démarche mêlera à cette notion de formation discursive les outils méthodologiques de l’analyse de contenu (Bardin 2013) à partir desquels nous envisagerons l’utilisation du logiciel Tropes ainsi que les apports théoriques de la pragmatique sociologique fixée par Pierre Bourdieu dans Langage et pouvoir symbolique (2001) à des fins d’interprétation. Dans un premier temps nous centrerons l’analyse sur la position qu’occupent les locuteurs en question dans l’espace économique. Cela permettra d’appréhender ces derniers de manière structurelle et de présenter le corpus, objet de notre analyse, d’environ cent-cinquante articles de journaux Français. La deuxième partie aura pour objet l’ambivalence évoquée dans l’appel à communication entre la flexibilité, la sécurité, et la flexisécurité. Cette analyse se concentrera sur les ressorts rhétoriques utilisés dans la matérialisation discursive de ces notions. Cela nous permettra d’étudier comment les représentants d’organisations patronales structurent leurs discours quant à la vulnérabilité de l’emploi. La troisième et dernière partie de notre communication s’intéressera au double discours patronal quant à la vulnérabilité de l’emploi qui, parfois, n’apparaît comme telle qu’au second plan des revendications patronales qui abordent plutôt celle de la vulnérabilité de l’Entreprise. Cela conduit à un argumentaire déplaçant la vulnérabilité au travail pouvant nier les vulnérabilités de l’emploi en tant que telles.